Le moteur DGEN est le turbofan le plus petit du monde : il est destiné aux avions bimoteurs de lde type Personal Light Jet (PLJ) pour 4-5 personnes, volant à une altitude de vol inférieur de
25  000 pieds et une vitesse maximale de 250 nœuds.

Le moteur DGEN a été entièrement développé et testé par l’équipe d’ingénieurs de Price Induction. Il est reconnu au sein de la communauté aéronautique comme une technologie très bien maîtrisée et comme un véritable succès technologique.

La technologie du DGEN

Le moteur DGEN est un turbofan moderne à fort taux de dilution : il présente des innovations majeures comme le fan avec réducteur et un concept « tout électrique ». Le moteur DGEN est compact, léger et il est entièrement contrôlé par un FADEC (Full-Authority Digital Engine Control).

Le moteur DGEN est optimisé pour une altitude de vol de 10 000 pieds et une vitesse de Mach 0,35 avec un plafond de vol à 25 000 pieds. Le moteur DGEN est de conception très robuste, facile à intégrer et très simple à maintenir. Il a une consommation de carburant faible et bien maîtrisée et un faible niveau de bruit. Le système de contrôle du moteur ainsi que les équipements des circuits huile et carburant sont complètement intégrés autour du moteur.

La famille des moteurs DGEN est destinée aux avions de classe PLJ de 4 à 6 places avec une masse maximale de décollage entre 1650 et 2150kg. Ainsi, le moteur DGEN 380 est le premier moteur de la famille DGEN avec une poussée de 255daN. Le moteur DGEN 390 est la deuxième version du moteur, plus puissante, avec une poussée pouvant atteindre 330daN. 90% des composants du DGEN 390 sont les mêmes que ceux du DGEN380.

Au cœur du DGEN

Le moteur DGEN 380 a une architecture moderne et innovante à double corps et double flux avec un haut taux de dilution de 7,6. Le réducteur de ratio de 3,32 relie l’arbre basse pression avec le fan et contribue ainsi à la réduction de bruit et à la compacité du moteur.

Le concept « tout électrique » permet de contrôler entièrement par le FADEC les pompes électriques à huile et à carburant. Un alterno-démarreur est intégré sur l’arbre haute pression et permet le démarrage électrique du moteur avant de le passer en mode génération. Grâce à cette technologie très innovante, le poids du moteur est fortement réduit, la maintenance est simplifiée et le contrôle des moteurs par le pilote est plus facile. Ce concept permet également un contrôle continu de la condition du moteur et accroît ainsi la sécurité générale de fonctionnement.

 Equipements & Matériaux

Les équipements carburant du moteur DGEN 380 ont été conçus pour fonctionner avec du kérosène (Jet A1) pour une consommation spécifique de 0,78kg de carburant par kg de poussée par heure pour le point design. Les moteurs DGEN sont lubrifiés et refroidis par l’huile dans un circuit fermé qui inclut en particulier le réservoir à huile, les échangeurs de chaleur huile-carburant et air-huile, un filtre et une pompe à 4 étages.

Le moteur DGEN utilise des matériaux modernes avec des caractéristiques techniques très performantes réalisant ainsi le meilleur compromis entre la réduction du poids et les contraintes structurelles et opérationnelles : fan et carter en aluminium, coquille d’échappement en matériaux composites, compresseur en titane et parties chaudes en alliage de nickel.

Les Personal Light Jets – PLJ

Le famille de moteur DGEN permet l’apparition des avions de type Personal Light Jet (PLJ). Cette catégorie d’avions est conçue pour quatre à six personnes à bord avec un masse totale structurelle de décollage de 2500 kg maximum. Ces avions sont destinés aux pilotes privés qui veulent franchir une distance de 800 à 1100Nm en évoluant dans le domaine de vol de l’Aviation Générale (en dessous de 25 000 pieds) avec un haut niveau de performance. Les applications typiques sont donc le voyage privé, le taxi aérien et l’entrainement au vol.

Les PLJ représentent une niche de marché qui combine les avantages des avions à moteur à pistons pour leur faible coût et leur accessibilité, avec les avantages des jets d’affaires au niveau de la sécurité, de la performance et du confort de vol.

Les PLJ représentent un investissement vraiment accessible pour des pilotes particuliers ou bien pour des sociétés de petite et moyenne taille. Le niveau de maintenance et leur consommation réduite de carburant Jet A1 conduisent à des coûts opérationnels d’utilisation nettement inférieurs à ceux des jets d’affaires d’entrée de gamme ainsi que ceux des avions traditionnels.

La configuration bi- moteur permet une sécurité maximum en cas de défaillance d’un moteur. Les moteurs DGEN seront installés en nacelle arrière, avec l’entrée d’air située approximativement dans l’axe du bord de fuite de l’aile. Cette configuration permet de réduire les risques d’ingestion et de libérer le fuselage de tout assemblage mécanique complexe. Il devient donc possible d’isoler le cockpit et de lui fournir une capacité de résistance aux collisions plus grande que celle des standards existants.

En combinant un niveau de bruit bien maîtrisé avec une courte distance de décollage et d’atterrissage, ces PLJ seront bien adaptés à tous les aéroports habituellement utilisés pour l’aviation générale, contrairement aux Very Light Jets et autres avions d’affaires.